Innovations pour nettoyer nos océans

D’après Marco Simeoni (Initiateur du projet Race for Water) : « Nettoyer les océans, c’est cher pour pas grand-chose puisque seulement 10% des plastiques flottent. Le reste est en dessous de la surface ». Il nous faut donc trouver un moyen de valoriser ces déchets afin de contraindre les entreprises à les utiliser.

Je vous propose ici de découvrir les innovations permettant de repêcher ces déchets plastiques en mer ou mieux avant qu’ils ne l’atteignent.

Bateau, Robot, Barrage ou simple filtre, voici les principales solutions développées autour du monde pour nettoyer et repêcher tout le plastique qui se déverse dans nos cours d’eaux et nos océans.

Barrages

Cette méthode qui ne date pas d’hier, est actuellement d’une très grande aide dans la lutte pour la dépollution de nos océans. Ce processus permet avec l’aide des courants de rediriger les débris flottants afin de les collecter dans une zone adaptée pour les recyclages.

Découvrez les dernières innovations utilisées au sein des barrages utilisés dans la lutte contre les plastiques.

Probul et The Great Bubble Barrier® proposent tous les deux l’installation d’un rideau de bulles pour rediriger les débris flottants. Positionnés sur le fond, ces barrières permettent ainsi de collecter les déchets et cela sans bloquer le trafic maritime.

Une solution simple et efficace qui arrêtera et collectera les déchets avant d’entrer dans nos océans.

En savoir plus
En vidéo

Blue Barriers sont construites en deux blocs ou plus afin de minimiser l’impact sur la vie du fleuve et permettre la navigation des bateaux.

Les barrières s’enfoncent partiellement sous le niveau de la rivière pour arrêter non seulement les objets flottants, mais également ceux situées sous la surface de l’eau.

En savoir plus
En vidéo
The ocean cleanup - Innovations Océans sans plastiques

The Interceptor et Plastic Vortex utilisent le même principe : canaliser les déchets à l’aide d’un barrage flottant, pour les remonter via un tapis roulant (entraîné par énergie solaire ou de manière mécanique par la force du courant) et collecter le tout dans une benne.

Ces bennes sont ensuite remplacées et déchargées afin de trier et recycler les plastiques.

En savoir plus
En vidéo

Filets ou collecteurs en mer

Il est trop tard pour arrêter le tout premier déchet plastique créé par l’homme  d’atteindre les océans, il est grand temps d’aller les nettoyer.

La durée de décomposition du plastique varie entre 100 ans et 1000 ans, il est donc théoriquement encore possible d’aller ramasser ce tout premier déchet. Un simple filet tiré derrière un bateau permet de commencer la récolte, mais pourquoi ne pas voir les choses en grand, voire très grand ?

Thomsea est née de la réaction d’un patron pêcheur face à la marée noire de l’Erika (2000) où l’absence de matériel de lutte efficace était criante. Trois ans plus tard, lors de la marée noire du Prestige, le premier prototype du chalut Thomsea démontrait ses performances (validation par la Marine Nationale et le Cèdre).

Depuis lors, Thomsea est leader européen dans la collecte par chalutage de toutes pollutions flottantes (hydrocarbures et macro-déchets).

En savoir plus
En vidéo

C TO SEA s’inscrit dans le prolongement de l’action initiée par son partenaire THOMSEA (inventeur des chaluts antipollution, notamment utilisés par la Marine Nationale pour lutter contre les marées noires ).

C TO SEA propose ces chaluts à la vente ou à la location et s’occupe de la formation pour leur utilisation.

Ces chaluts permettent de lutter contre toutes les formes de pollutions marines flottantes : hydrocarbures, macro déchets, déchets plastiques, algues pélagiques, débris de tempête…

En savoir plus
En vidéo

ReCleanSea développe un collecteur pour la récupération de déchets plastiques macroscopiques et d’huiles lourdes. Ce collecteur d’une largeur de 18 m a été utilisé dans les ports et les baies, remorqué par de petits navires ou ancré dans des rivières.

La marine française en possède 150 comme première ligne de défense contre la pollution par les hydrocarbures. Le collecteur est évolutif grâce à des pièces de 100 m de large chacune, ce qui lui permet d’atteindre une largeur de 500 m et une longueur de 700 m.

En savoir plus
The ocean cleanup - Innovations Océans sans plastiques

The Ocean Cleanup, avec la participation d’Ecocoast, a mis au point des barrages offshore permettant de collecter les plastiques déjà présents aux larges de nos côtes.
Constitué d’un flotteur et d’une jupe, ce système permet de capturer et de concentrer les déchets plastiques se déplaçant avec les vagues et les courants.

Cette méthode permet ainsi de nettoyer directement les grandes zones d’accumulation de plastiques présents en mer (gyre).

En savoir plus
En vidéo

Robots

Nous sommes dans un monde ou les nouvelles technologies et la robotique prennent de plus en plus de place dans notre vie quotidienne. Mais alors pourquoi ne pas s’en servir pour nous aider à corriger nos erreurs et dépolluer nos ports et cours d’eaux ?

Une radio-télécommande en main ou même de manière autonome, voici nos nouveaux alliés contre la pollution de nos ports de plaisance.

Recyclamer est un robot automatique et/ou radiocommandé, alimenté par énergie solaire qui permet la collecte et le traitement des déchets présents dans les ports.

Il peut aussi effectuer l’acquisition de données sur la qualité de l’eau via un ensemble de capteurs.

En savoir plus
En vidéo

L’entreprise IADYS a commercialisé le robot Jellyfishbot en 2018. Celui-ci, qui a fait ses preuves dans le port de Cannes est maintenant déployé dans plusieurs zones portuaires en France comme à l’étranger (Suisse, Norvège, Japon et Singapour). Grâce à son système de guidage radiocommandé d’une porté de 400m, il permet d’aller chercher et ramasser les déchets présents en surface entre les bateaux.

En savoir plus
En vidéo

Ecocoast vous propose WasteShark, un robot radiocommandé ou autonome qui permet la collecte des déchets dans les lacs, les étangs, les canaux et les ports de plaisance.

Des capteurs peuvent y être ajoutés afin de collecter en continu des données sur le milieu marin. Il est disponible à l’achat, à la location ou via un contrat de service.

En savoir plus
En vidéo

Filtres

Tout comme les robots, quoi de mieux que de laissé travailler les autres pour ramasser les déchets sans se fatiguer ? Ici pas besoin de calibrer une machine, la nature fait le travail pour vous.

Un filet en sortie de canalisation ou la mise en place d’un réceptacle fonctionnant comme un aspirateur et tous les déchets s’y retrouvent bloqués. Il ne reste plus qu’à venir changer le filtre de temps en temps.

Storm Water Solutions propose un moyen simple et innovant pour nettoyer le plastique présent à la sortie des égouts.

La mise en place de leurs filets réutilisables à leur sortie a pour but d’empêcher les déchets de plus de 5 millimètres de finir dans nos lacs, rivières et océans.

Cette technique est utilisée dans différentes régions d’Australie depuis plus de 15 ans.

En savoir plus
En vidéo

Le Seabin est une poubelle flottante installable dans l’eau des marinas et ports de commerce. Le Seabin permet la collecte de tous les déchets flottants. L’eau est aspirée et passe dans un sac collecteur à l’intérieur du Seabin, laissant les déchets et les débris piégés dans le sac de récupération pour être éliminés correctement.

Le Seabin a également le potentiel de collecter un pourcentage d’huiles et de polluants.

En savoir plus
En vidéo

Navires

Les navires ont l’avantage par rapport aux autre propositions, d’avoir une très grande mobilité, ils peuvent être envoyés partout dans le monde, pour apporter des solutions directement aux zones les plus touchées.

Plastic Odyssey - Innovations Océans sans plastiques

Plastic Odyssey vient de transformer un navire en laboratoire flottant, avançant grâce aux déchets plastiques. Cette prouesse technologique est possible grâce à une miro-usine embarquée qui transforme les déchets en carburant par le principe de la pyrolyse (permettant ainsi d’alimenter les moteurs du navire).

Le navire servira d’atelier pour construire et tester des machines low-tech et open-source permettant de réduire et de valoriser le plastique.

Avec ce navire, Plastic Odyssey se lance dans une expédition au tour du monde de 3 ans afin de diffuser leurs technologies à travers le monde pour développer les économies locales tout en dépolluant notre environnement. Cette expédition est l’occasion de se confronter aux réalités du terrain et d’adapter des solutions aux besoins locaux.

En savoir plus
En vidéo
The sea cleaners - Innovations Océans sans plastiques

L’association The Sea Cleaners a pour objectif de fabriquer un catamaran avec à son bord des systèmes de collectes automatisées et de valorisation énergétique des déchets Ce navire sera capable de travailler et de repêcher nos déchets en flux continu.

Tout comme le navire de l’ONG « Race for Water », ce navire devrait être autonome en énergie grâce à l’éolien et à l’énergie solaire. Et comme le navire de « Plastic Odyssey », il utilisera la valorisation des déchets plastiques comme énergie pour l’alimentation de ses moteurs électriques.

En 2019, des prototypes de ce système ont été testés. Maintenant, il va falloir attendre 2021 pour le début de sa construction et 2023 pour la mise en service du Manta et enfin pouvoir le voir transformer nos déchets marins lors de sa première mission de collecte.

En savoir plus
En vidéo
Seavax - Innovations Océans sans plastiques

Lancé par Bluebird Marine Systems, puis repris par Cleaner Ocean Foundation, le projet SeaVax a pour but la fabrication d’un navire polyvalent adapté à la récupération du pétrole déversé dans nos mers et à la récupération des déchets plastique, le tout sans impacter la vie marine.

SeaVax a vu le jour en tant que projet en 2015, avec la construction d’un modèle à l’échelle 1/20.
En 2016, Bluebird Marine Systems a mené des essais sur modèle dans un réservoir pour tester le concept de filtration et en 2017, le projet a été repris par la Cleaner Ocean Foundation.

En 2020, ils sont actuellement en attente pour un financement de l’UE, pour la construction du navire.

En savoir plus
En vidéo

Vous connaissez des ONG et associations à ajouter à cette liste,
merci de nous en faire part.