Fondation Tara Ocean - Innovations Océans sans plastiques

Date de création : 2003
En 2016, le projet acquiert le statut de Fondation et devient la Fondation Tara Océan, anciennement Tara Expéditions.

Statut juridique : fonds de dotation, structure à but non lucratif

Dirigeant : Étienne Bourgois. Il est aussi le directeur général d’Agnès b, principal financeur des expéditions.

Contacter l'ONG
Devenir membre / faire un don
Fondation Tara Ocean - Innovations Océans sans plastiques

Date de création : 2003
En 2016, le projet acquiert le statut de Fondation et devient la Fondation Tara Océan, anciennement Tara Expéditions.

Statut juridique : fonds de dotation, structure à but non lucratif

Dirigeant : Étienne Bourgois. Il est aussi le directeur général d’Agnès b, principal financeur des expéditions.

Contacter l'ONG
Devenir membre / faire un don

Dans quel but ?

Tara Expéditions a été créée par Etienne Bourgois afin de faire prendre conscience de la fragilité de l’environnement et de développer une connaissance de haut niveau sur l’océan.

Spécifique à cette ONG

  • 100 000 nouvelles espèces marines découvertes
  • Plus de 150 millions de gènes issus du monde marin découverts
  • Plus de 70 publications scientifiques

Lieux des actions

Ensemble des mers du globe
Méditerranée, Antarctique, Groenland, Géorgie du Sud

Fondation Tara Ocean - Innovations Océans sans plastiques

En quelques dates

2019

Depuis mai, Tara a repris la mer pour s’enfoncer dans les terres !
Pendant 6 mois, la goélette va remonter les dix grands fleuves européens en quête de réponse sur les origines de la pollution plastique qu’elle a constaté en mer, à chacune de ses expéditions.

Les objectifs sont cette fois-ci de savoir d’où viennent les déchets plastiques que l’on trouve dans les océans, savoir où on a besoin de concentrer nos efforts pour stopper leurs flux et quels sont leurs impacts sur la biodiversité marine et le vivant ?

Suivez en direct le parcours de la Mission microplastiques 2019 en cliquant sur la carte.

2016 – 2018 : Tara Pacifique

La goélette Tara a quitté son port d’attache de Lorient le 28 mai 2016 pour sillonner l’océan Pacifique d’Est en Ouest et du Nord au Sud. Tara a parcouru l’océan Pacifique : du canal de Panama à l’archipel du Japon (2016-2017), puis de la Nouvelle Zélande jusqu’en Chine (2017-2018).

L’objectif était cette fois-ci d’étudier la biodiversité des récifs coralliens et leur évolution face au changement climatique et aux pressions relatives à l’activité humaine (état de santé des récifs et leurs biodiversités à différents niveaux, leurs capacités de résistance, d’adaptation et de résilience).

En quelques chiffres, cette mission c’est 2 ans d’expédition de mai 2016 à septembre 2018, 30 pays visités, 70 escales, 100 000 km parcourus, 40 archipels analysés de façon identique et ensuite comparés, 35 000 échantillons, près de 100 scientifiques impliqués issus de 8 pays différents et 23 institutions et laboratoires de recherche.

Fondation Tara Ocean - Innovations Océans sans plastiques

2014 : Tara Méditerranée

Tara réalise une expédition en Méditerranée, de mai à novembre 2014. Elle a pour but de faire de la sensibilisation sur les nombreux enjeux environnementaux liés à la Méditerranée avec un volet scientifique sur la présence croissante de micro-plastiques dans la mer et sa probable incorporation dans la chaîne alimentaire.

L’étude scientifique sur le plastique est menée par l’Université du Michigan aux Etats-Unis et le laboratoire de Villefranche-sur-mer (CNRS) en France.

Ils estiment que 90% de la pollution de la Méditerranée vient de la terre.

2009 – 2013 : Expédition Tara Océan – Ocean Polar Circle

Cette expédition de Tara visait à étudier l’effet du réchauffement planétaire sur les systèmes planctoniques et coralliens, durant un tour du monde de trois ans (avec une cinquantaine d’escales). Cette odyssée de 938 jours en mer c’est déroulée de la Méditerranée à l’Atlantique, de l’océan Indien au Pacifique et jusqu’en Antarctique et Arctique.

Tara Océans a permis le prélèvement de 27 000 échantillons, avec l’observation de 500 000 espèces planctoniques.

60 à 80 % des gènes et bacilles analysés pour l’instant grâce à Tara Océans étaient jusqu’alors inconnus.

Par contre, en janvier 2011, que la goélette relève la présence de plastique dans cette partie reculée du globe. Ses échantillons collectés contenaient entre 956 et 42 826 morceaux de plastique par kilomètre carré.

Fondation Tara Ocean - Innovations Océans sans plastiques

2006 – 2008 : Expédition Tara Arctic

En septembre 2006, le bateau Tara s’est laissé piéger par les glaces arctiques pour entamer une dérive de 2 ans.

Le bateau Tara se fera enserrer par la banquise de l’océan arctique par 82° de latitude nord et en ressortira après une dérive de près de 5 200 km soit 2 600 km en « ligne droite ».

Les études scientifiques menées à bord de Tara s’inscrivent dans le cadre du programme européen DAMOCLES.

Cette mission a permis de collecter un vaste ensemble de données relatives au rôle de l’arctique dans l’évolution du climat mondial.

En 2006, le chef du projet Tara Expéditions, Etienne Bourgois, et le directeur technique de “Tara Arctic”, Jean Collet, finalisent les derniers choix techniques pour l’expédition Tara Arctic.

2005

GENESIS : Le photographe brésilien Sebastião Salgado, en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour l’environnement, est venu écrire le chapitre « Antarctique » de son projet Genesis, (une grande fresque photographique en noir et blanc sur les lieux où la nature est restée vierge) à bord de Tara. Avec ce projet, il souhaite remettre l’être-Humain en contact avec la nature : nous rapprocher de nos racines, nous rappeler que nous faisons tous partie d’un tout, d’une même planète, où les écosystèmes sont interdépendants.

SOUTH GEORGIA : Réalisation de trois programmes scientifiques avec le British Antarctic Survey à bord de Tara de novembre à décembre 2005 pour l’Observation de glaciers, l’étude de la repopulation des otaries et le recensement des pétrels.

Fondation Tara Ocean - Innovations Océans sans plastiques

2004

ECOPOLARIS : Quinze scientifiques du Groupe de Recherche en Écologie Arctique (GREA), ont embarqué à bord de Tara dans le but d’explorer et étudier plus de 1500 km de côtes entre le 68° et le 81°15’N, (nord-est du Groenland, entre Amassalik et Kilen). L’objectif était double : l’étude des écosystèmes arctiques terrestres et marins, et accumuler les données nécessaires à l’analyse et la prévision de l’impact du réchauffement climatique sur le monde vivant.

L’association Les Montagnes du Silence a été créée en 2002, des sourds et entendants ont embarqué sur la goélette Tara, pour lancer dans une aventure extraordinaire d’un point de vu géographique et humaine…
Ensemble ils se sont lancés sur les traces du pionnier Ernest Shackleton a travers les 50èmes rugissants de l’océan subantarctique et sur les glaciers de la Géorgie du Sud.
Durant cette expédition, marins et montagnards, sourds et entendants se sont encordés pour aller au bout du monde, dans le grand sud pour que les sourds, qui ont une langue, une culture, une identité propres, puissent être mieux écoutés.

Autres activités

  • Opérations éducatives
  • Formation d’enseignants et accompagnement

Partenaire majeur

Partenaires institutionnels

Partenaires scientifiques